Road trip en Corse

Cet été, après des mois de confinement, nous sommes partis 1 semaine et demi en Corse avec notre Van aménagé.

La Corse, surnommée l’île de Beauté, rassemble à elle même toutes les beautés naturelles. Tout est là. Les montagnes, dont les altitudes et les dénivelés rivalisent avec les plus hauts sommets des Alpes, la mer avec ses eaux paradisiaques et une terre remplis d’histoires et de cultures. Nous avons fait le tour de la Corse et vu ses paysages à la fois abruptes et doux. C’était la seconde fois pour moi et je n’ai pas regretté.


Infos pratiques:

  • ✈️🚘🚢 Comment s’y rendre ? En avion, il y a 4 aéroports en Corse, celui d’Ajaccio-Napoleon Bonaparte, de Bastia-Poretta, de Calvi-Sainte Catherine et de Figari-Sud Corse. En voiture en prenant le ferry au départ de Toulon, Nice ou Marseille vers les ports de Bastia, Ajaccio, Ile-Rousse ou Porto-Vecchio.
  • 💰La monnaie ? L’euro.
  • 🗣 La langue ? Le Français et évidemment le Corse.
  • 👛 Le Budget ? Environ 1200€ à deux.
  • 💉 Vaccins ? Aucun
  • 🔌 Prises de courant ? Comme sur le continent.
  • 📝 La paperasse ? Un document d’identité et le permis de conduire.
  • 🕐 Décalage horaire ? Aucun. Même fuseau horaire que sur le continent.


Notre itinéraire :

JOUR 1 | ARRIVÉE À AJACCIO ET LES CALANCHES DE PIANA

Le grand départ, embarquement à 7h00 sur le ferry en partant de Toulon. Arrivée à 14h à Ajaccio. Une fois sur l’île, nous empruntons la route en direction de Porto, à 2h de routes, pour faire une excursion avec « Alpana » aux Calanches de Piana/ Réserve de Scandola inscrite au patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Avant de reprendre le bateau pour l’excursion, nous avons déjà un aperçu de ce qu’il nous attend, avec les roches rougeâtres qui entourent la route, c’était magnifique et totalement différent du reste de la Corse.

À 16h, nous embarquons sur le bateau et la promenade durera environ 3h30, nous avons vu des paysages magnifiques et fait un arrêt snorkeling dans une crique sauvage aux eaux cristallines. C’était ma plus belle séance snorkeling en Corse et malheureusement je n’avais pas pris ma GoPro pour capturer la richesse des fonds marins. Nous avons également aperçu quelques balbuzards, qui sont des aigles pêcheurs.

Une fois la balade terminée, on reprend la route en direction du sud, à la recherche d’un camping.

⚠️ Le camping sauvage est interdit en Corse, c’est pour cela que nous avons dormi dans des campings tout le long du séjour.


JOUR 2 |PLAGE DE ROCCAPINA ET BONIFACIO

En redescendant la côte ouest de la Corse en direction de Bonifacio, nous nous arrêtons à la plage de Rocapina. L’accès à la plage se fait par une route en terre cabossée que nous avons descendu à pied, mais accessible en voiture. Nous avons préféré laisser le van tout près de l’auberge Coralli où nous avions mangé le midi à proximité du chemin en terre.

Une fois arrivés, le bonheur de voir cette plage. Elle est incroyablement belle, avec ses nuances de bleues.

Après quelques baignades au masque et au tuba, nous n’avons pas pu résister de faire la petite randonnée de 20-30 min qui mène jusqu’au Lion de Rocappina. De là haut, là vue est grandiose !

Après cette belle découverte, nous reprenons la route en direction de Bonifacio, nous nous arrêtons sur la route pour prendre quelques photos du sunset et une fois arrivés nous nous rendons au camping l’Araguina pour 3 nuits.


JOUR 3 | FALAISES DE BONIFACIO

Bonifacio, connue pour sa cité médiévale au patrimoine exceptionnel, elle domine la mer, regardant à l’horizon sa voisine la Sardaigne. Elle est également célèbre pour ses falaises abruptes de calcaire blanc et sans oublier son port de plaisance.

Nous avons fait une randonnée jusqu’au pied des falaises non loin de la plage Saint-Antoine. La vue et les lieux sont magnifiques mais ce jour là, il y avait énormément de vent et la mer était déchaînée, nous n’avons donc pas pu en profiter pleinement ni nous baigner. Nous y sommes restés jusqu’au soir pour voir le sunset avant d’aller manger dans un des nombreux restaurants du port.


JOUR 6 | LES ÎLES LAVEZZI

Les îles Lavezzi est un archipel classé réserve naturelle où s’épanouissent une faune et une flore fragiles. Très bel endroit, connu pour sa richesse des fonds marins, pour ses rochers de granite et pour ses plages de sable fin.

Nous nous rendons aux îles Lavezzi, avec un bateau-navette au tarif de 37€ par personne. Le trajet, dure 30 min jusqu’aux îles et le retour 1h, car le bateau fait un petit détour pour nous faire visiter les alentours de Bonifacio depuis la mer. Les départs et les retours se font toutes les heures.

⚠️ Attention de ne surtout pas rater la dernière navette, au risque de rester seuls sur les îles Lavezzi..

⚠️ La nature à l’état brut, sur les îles aucunes infrastructures n’a été installées, il faut donc prévoir de quoi manger et boire, surtout si il fait chaud, car l’ombre y est rare.

🤿 Il ne faut pas oublier son masque et son tuba.

Au retour des îles Lavezzi, nous avons pu découvrir les grottes, les falaises, et les plages secrètes des environs de Bonifacio.


JOUR 5| PLAGES DU GRAND ET DU PETIT SPERONE

Pour le 5 ème jour, nous avions prévu une journée consacrée aux plages proche de Bonifacio.

Dans un premier temps nous avons choisi celles du Petit et du Grand Sperone. Nous y sommes allés dans la matinée pour éviter la foule, car ce sont des plages très prisées.

Ultra-préservées, elles sont accessibles uniquement à pied, en longeant un sentier au bord de l’eau et du lagon de Piantarella, que l’on aperçoit au loin. Après 30 min de marche, nous voilà arrivés à la première plage du Petit Sperone… et sa foule.

Après un court moment, nous préférons reprendre le chemin plus vite que prévu car les gens s’entassaient petit à petit, cette plage est très belle mais trop petite. Nous voilà donc partis pour la Plage du Grand Sperone.

Au bout de la plage, il y a un escalier en pierre, il faut suivre le sentier c’est celui qui mène à la plage du Grand Sperone, il longe le célèbre golf de Sperone. Il nous a suffit de 20 min de marche pour y arriver.

Nous avons largement préféré cette plage, car beaucoup plus grande et beaucoup moins fréquentée puisqu’elle demande un effort de marche supplémentaire. Ce jour là, la mer était encore déchaînée et les nuances de bleu étaient visibles mais certainement moins que lorsqu’elle est calme. Cette plage restait tout de même magnifique !

13h, nous décidons de rebrousser chemin. On s’arrête manger un bout à L’Effet Mer, une petite paillote en bord de mer avec vue sur le lagon de Piantarella. Puis nous reprenons la route en direction de la plage de Rondinara.


|PLAGE DE RONDINARA |

Réputée comme l’une des plus belles plages de Corse du Sud en raison de sa forme de anse.

Nous avons passé une bonne partie de l’après-midi là-bas. C’est un bel endroit pour la baignade et notamment le snorkeling. Nous nous sommes régalés mais cette plage est très fréquentée et le prix du parking nous a refroidi, 7€ pour y être restés 2h…

Il est temps pour nous de repartir et de prendre la route un peu plus au nord en direction de Porto-Vecchio où nous y passerons une nuit au camping La Matonara.


JOUR 6 | PLAGE DE SANTA-GIULIA ET PLAGE DE PALOMBAGGIA

Nous commençons par la belle plage de Santa Giulia. L’UNESCO la classe parmi les plus belles plages du monde! Avec ses eaux claires et ses gros rochers elle est souvent comparée aux Seychelles.

Oui, elle est très belle, mais forcément beaucoup trop appréciée. Lorsque nous sommes arrivés, grande déception, la plage était bondée de monde, et cela enlève un peu de charme au lieu. Il nous restait une minuscule place pour poser nos serviettes… nous n’y sommes donc pas restés longtemps..

⚠️ Arriver tôt, très tôt même, les plus beaux spots se méritent.


|PLAGE DE PALOMBAGGIA|

Après Santa Giulia, nous avons repris la route pour voir la plage de Palombaggia. Et comment dire… victime de son succès, elle aussi était bondée de monde… Alors nous avons marché jusqu’à trouver une petite crique, où il avait seulement 2-3 personnes ! L’eau était d’une clarté, c’était merveilleux et parfait pour une petite séance snorkeling tout près des rochers ! Nous y sommes restés une petit moment et avons profité de nos derniers moments sur les littoraux avant de remonter dans les terres de l’île de beauté.

Direction les terres. Changements de décors, on monte en altitude, dans les montagnes et les forêts, la température n’est plus la même, un peu plus fraîche, et beaucoup moins fréquentée. Cela nous fait du bien et nous redonne la pêche, nous qui aimons plus que tout les paysages montagneux et peu fréquentés, on se retrouve dans notre élément après une semaine au bord de l’eau.

Sur la route, on se retrouve face à des panoramas exceptionnel et on rencontre tout un tas d’animaux en libertés. Le bonheur !

Nous nous sommes arrêtés au Camping Bavella Vista à Zonza pour une nuit.


JOUR 7 | PISCIA DI GALLU ET LES PISCINES NATURELLES

Pour notre, 7ème jour de road trip, nous nous réveillons assez tôt pour faire une randonnée d’1h30 A/R et 150 mètres de dénivelé. Piscia Di Gallu est une cascade haute de 60 mètres, elle est réputée comme l’une des plus belles de Corse.

Le départ se fait dans la forêt de l’Ospedale, proche du barrage de l’Ospedale en venant de Zonza. Le sentier est très bien balisé mais avec quelques obstacles notamment lors de la descente vers la cascade qui est assez « raide ».

⚠️ 🥾 S’équiper de chaussures de randonnée et prévoir de quoi s’hydrater. Le sentier peut être dangereux par temps humide.

Lac de l’Ospedale

| LES PISCINES NATURELLES |

Après la cascade, nous nous dirigeons plus au nord vers les Aiguilles de Bavella et sur le bas côté de la route, nous avons aperçu des piscines naturelles magnifiques avec une eau claire venant directement des montagnes. Nous avons décidé de s’y arrêter pour faire une pause. L’eau y était drôlement fraîche mais le cadre était splendide !


JOUR 8 | LES AIGUILLES DE BAVELLA ET LES CASCADES DE PURCARACCIA

Les Aiguilles de Bavella au petit matin.

Les cascades de Purcaraccia étaient sans doute le lieu que j’attendais le plus lors de ce road trip. Ce sont des bassins nichés au cœur des montagnes. C’est un lieu paradisiaque !

L’accès aux bassins n’est pas des plus faciles, ça se mérite. Mais le panorama et la surprise au bout de la randonnée valent largement le coup! Il faut marcher environ 1h ou plus selon le rythme. Le début de la randonnée se fait ici.

Nous y sommes restés une bonne partie de la journée, nous nous sommes baignés dans les bassins, l’eau était très fraîche, pas plus de 15°C, et nous avons aussi fait du toboggan entre chaques bassins

⚠️ Il faut se lever très tôt pour aller aux cascades, le paradis, ça se mérite !

Après les cascades, cap sur Corte en Haute Corse à 1h40 de route. Nous nous poserons 1 seule nuit au Camping Tuani, un camping niché dans la magnifique vallée de la Restonica au bord de la rivière.


JOUR 9 |VALLEE DE LA RESTONICA ET REMONTÉE VERS LE NORD

Nous avons passé seulement une partie de la matinée dans la vallée de la Restonica, c’était un arrêt-étape pour se reposer et ne pas faire trop d’heures de route à la suite. Également, je souhaitais retourner au camping Tuani, j’y étais allée quelques années en arrière en colonie de vacance, j’en avais gardé un très bon souvenir.

Bien évidemment il y a pleins de choses à faire dans cette région, telle que la randonnée au Lac de Capitelo, mais nous n’avons pas eu le temps malheureusement.

En route vers les plages du nord de la Corse, dernière étape de notre road trip.


| PLAGE DU LOTU |

Nous arrivons à Saint-Florent, surnommée le « St-Tropez » de la Corse, est une station balnéaire très prisée pendant l’été. Cette ville n’a pas forcément d’intérêt mis à part pour flâner, mais on en profite pour réserver une excursion en bateau afin d’explorer le Désert des Agriates et plus précisément la plage du Lotu. Nous voulions voir également celle de Saleccia mais comme nous nous y sommes pris à la dernière minute (comme d’habitude) toutes les excursions étaient déjà réservées.

Nous avons pris un bateau qui nous a amené jusqu’à la plage du Lotu et nous y sommes restés une partie de l’après-midi. Le temps était couvert ce jour-là et pourtant l’eau était d’un bleu intense, elle n’a rien à envier aux plages des tropiques.


JOUR 10 | NONZA ET SA PLAGE NOIRE & LE CAP CORSE

Souvent oublié des touristes, le Cap Corse à aussi son charme. Nous avons commencé par Nonza, qui est un village classé avec sa jolie plage noire, nous avons été émerveillés. Nous avons passé la fin de la matinée dans ce sublime village et avons mangé au restaurant La Sassa avec vue sur la plage.

| LE CAP CORSE |

Derniers moments en Corse avant de reprendre le ferry, nous avons continué la journée sur la route en faisant le Cap Corse, nous nous sommes arrêtés pour prendre quelques photos.

Plage de Giottani
Le Cap Corse avec la vue sur l’Ile de Giraglia

Clap de fin sur ce sublime séjour, il est malheureusement venu l’heure de quitter l’île de Beauté. Nous revenons avec des souvenirs plein la tête et des étoiles dans les yeux. Ce n’est qu’un au revoir, nous y reviendrons peut être être un jour, qui sait !


2 réflexions sur “Road trip en Corse

  1. Superbe séjour, pour un budget très sympa. Cela fait drôlement envie, entre le bleu de toutes ces plages et les piscines naturelles au milieu des montagnes et des cascades… Qu’est-ce qu’elle est belle cette île quand même !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s